Si l’histoire de la ville de Colombes vous intéresse et que vous voulez approfondir vos connaissances sur celle-ci voici la liste d’ouvrages qu’il faut vous procurer:

Livre - Histoire de Colombes à travers les âges. Léon Quénéhen.

L’Histoire de Colombes à travers les âges, de Léon Quénéhen – 1937, qui reste aujourd’hui encore le document de référence sur le sujet, est une véritable encyclopédie sur la ville. Rien ne semble avoir échappé à l’auteur, membre éminent de la Société des gens de lettres et qui habita la ville de Bois-Colombes. Cet ouvrage a été réédité en 2004.

Livre - Colombes - Etat des communes à la fin du XIXeme siècle.

L’État des communes à la fin du XIXeme siècle – Colombes – Notice historique et renseignements administratifs. Publié sous les auspices du conseil général. 1905. Ce livre ouvrage dresse, un panorama historique de la ville, des évènements qui s’y sont déroulés et des personnages nés et/ou ayant vécu à Colombes. Il décrit aussi la population, la situation économique et sociale, les écoles, les associations etc…

Livre - Colombes historique.

Colombes historique (faits, documents, images et personnages) des origines à la fin de la seconde Guerre mondiale. Matteo POLETTI, Ed. Ville de Colombes. En 1984, la MJC – Théâtre de Colombes, sous le patronage de la municipalité, publie ce livre sur l’histoire de Colombes. Cette publication entraînera la création d’une commission histoire au sein de la municipalité, et l’organisation d’une exposition qui remportera un si vif succès que la mairie décidera de créer un musée dans une maison ancienne du centre ville qui sera rénovée en 1988: il s’agit de l’actuel Musée municipal d’art et d’histoire que tout Colombien se doit de connaître.

Livre - Colombes Mémoire en Images.

Colombes – Mémoire en images. Daniel Legros, cartophile passioné d’histoire locale, nous présente au travers de magnifiques documents photographiques, parfois insolites et souvent inédits,un voyage dans le Colombes d’autrefois…C’est un Colombes méconnu des plus jeunes générations et peut-être parfois oublié des plus anciennes que le lecteur va découvrir ou reconnaître au fil des pages de ce recueil. « La commune change si rapidement et si profondément qu’il n’est pas inutile d’apporter le témoignage de ces cartes pour rappeler ce qu’elle était il n’y a pas si longtemps« . Daniel Legros. Laissez-vous aller à cette promenade pittoresque dans les rues de la ville, colorées par ces enseignes rappelant quelques anciens métiers aujourd’hui disparus: souvenez-vous, 1924, le monde porte son regard vers le stade de Colombes – les jeux olympiques sont ouverts; offrez-vous ce voyage dans le passé économique, culturel et religieux de Colombes, décrit avec beaucoup d’émotion par ce Colombien d’origine!

Livre - Mémoire en images - Colombes La Garenne-Colombes.

Colombes – La Garenne-Colombes – Mémoire en images. Pour le cartophile Jean-Marc Daudans, il était évident d’évoquer en images le destin commun de Colombes et de La Garenne-Colombes, seulement séparés depuis 1910. Les cartes postales du début du XXème siècle offrent un témoignage exceptionnel sur l’histoire des deux villes, confondant parfois leur territoire jusqu’à faire couler la Seine à Colombes! Mais put-on blâmer les photographes lorsque l’on sait que le quartier de la Petite-Garenne est sur Colombes! Des limites de Courbevoie au boulevard de la République, des environs de l’église à ceux de la ligne de chemin de fer à La Garenne-Colombes, puis autour du stade, des quartiers du Petit-Colombes et de l’avenue de l’Agent Sarre à Colombes, Jean-Marc Daudans sera notre guide. Mais c’est à un voyage bien particulier qu’il nous invite, empli de visages et de lieux disparu il y a à peine cent ans! Ici, point de nostalgie, seulement le plaisir de retrouver nos aïeux dans leu vie quotidienne, à l’usine, à l’école, au café, au stade..Bonne balade!

Livre - Colombes. Le nom des rues, mémoire de la ville.

Colombes. Le nom des rues, mémoire de la ville. Daniel Legros. Pourquoi la rue Jeanne-Gleuzer porte-t-elle le nom d’une personne qui n’a jamais existé? Quelle est l’origine de la rue des Renouillers? Comment se fait-il qu’une rue a changé cinq fois de nom? Colombes. Le noms des rues, mémoire de la ville apporte des réponses à ces questions et s’attache à démontrer le rapport des noms des rues avec l’ancien bourg et l’actuel commune. mais aussi avec le contexte historique national et international à différentes époques. Grâce à sa riche iconographie, cet ouvrage vous permettra une promenade dans le Colombes d’hier et d’aujourd’hui.

Livre - Regards Croisés - Colombes d'Hier et d'Aujourd'hui.

Regards Croisés – Colombes d’Hier et d’Aujourd’hui. Il y a deux cents ans à peine, notre ville était un gros village. Aujourd’hui Colombes vit à l’heure urbaine et désire marquer son empreinte dans le paysage des Hauts de Seine comme troisième ville du département. Marcher dans les rues de Colombes, la curiosité en éveil, c’est ce que propose cet ouvrage. Vous utiliserez ce livre comme une nouvelle manière de lire l’histoire de la ville, comme un guide de promenade,comme une présentation de son patrimoine…Peu importe. c’est d’abord un bel outil de l’identité colombienne.

Livre - L'épopée de la coulée verte de Colombes.

L’Épopée de la coulée verte de Colombes. 1883-2013, de la voie ferrée à une nature retrouvée. Fruit de plusieurs années de travail, l’ouvrage réalisé par la direction de la Culture, en collaboration avec le service Écologie Urbaine de la Ville, retrace l’histoire de la voie de chemin de fer rendue à l’état sauvage, aujourd’hui promenade et espace naturel d’éducation à l’environnement. La coulée verte s’est dévoilée au grand public en mai 1995. Elle a ses familiers, promeneurs, joggeurs et amoureux de la nature. Cet ouvrage a pour mission de faire découvrir ses nombreuses facettes (à la fois promenade dépaysante, révélatrice d’un milieu « sauvage » en zone urbaine et créative avec ses graffs, lieu patrimonial abritant des reliques ferroviaires du XIXème siècle, espace de découverte scientifique des espèces animales et végétales et corridor écologique à protéger). Il relève aussi le défi de mieux faire connaître la singularité et la quête d’excellence de ce site unique à une audience plus large, loin de soupçonner une telle richesse.